ODI Logo ODI

Trending:

Trending

What we do

Search

Newsletter

Sign up to our newsletter.

Follow ODI

Les exploitants du taungya dans la région d’Hambantota au Sri Lanka

Research reports

Le système taungya est un arrangement en vertu duquel des parcelles et subventions agricoles sur des terres forestières d'état sont données à de petits agriculteurs. En échange, les agriculteurs plantent et entretiennent des arbres sur ces parcelles. Certains soutiennent que ce système a un côté exploiteur, mais au Sri Lanka c’est un mode de foresterie sociale qui a généralement été accepté. Récemment, certains doutes ont été exprimés et ils sont évalués dans ce document. La principale difficulté a été que les agriculteurs taungya ont refusé de rester sur la même parcelle pendant les trois années qui leur avaient été assignées, en raison de la baisse de production après la première année. Le Département des forêts avait cédé à leurs demandes, mais s'inquiétait à propos de la baisse des taux de survie des arbres par la suite. Les auteurs ont soutenu que l'objectif de reboisement n'avait pas reçu suffisamment d'attention et ils ont suggéré qu'un habitat permanent avec des services adéquats (comme l'approvisionnement en eau) serait plus approprié. gérées dans le cadre d’un plan de gestion forestière mené conjointement par le Département des forêts et les habitants locaux. Ce document inventoriait les divers produits forestiers non ligneux (PFNL) recueillis dans les taillis de sal par les habitants, ceux-ci dépendant à un haut degré des terres forestières et utilisant plus de 72% des espèces végétales et animales présentes. Cependant, tandis que ces gens accordaient davantage de valeur aux terres des forêts de sal qu’aux plantations d'eucalyptus pauvres en espèces, le déclin des approvisionnements en bois de chauffage signifiait qu'une proportion de plus en plus grande de la biomasse était utilisée comme combustible, entraînant une perte d'emplois traditionnels.  

M K McCall, M M Skutsch