ODI Logo ODI

Trending

What we do

Search

Newsletter

Follow ODI

La paysannerie forestière: étude de cas de la culture itinérante traditionnelle au Honduras

Research reports

On attribue souvent le déboisement à l'agriculture, mais certains autochtones pratiquent l'agriculture dans les forêts tropicales depuis des milliers d'années sans les dégrader. Ce document décrivait en détail les pratiques de culture des Tawahka, un petit groupe d'Amérindiens du Honduras. En particulier, les terres hautes moins fertiles étaient cultivées différemment des sols de plaines plus fertiles, et aucun champ n'était cultivé de façon continue. Les pratiques du groupe Tawahka étaient très semblables à celles d'autres groupes d'Amérindiens, mais très différentes de celles des colons campesinos; en effet ces derniers faisaient pousser moins de types de récoltes et replantaient souvent sur la même terre. La connaissance des Tawakhas et la valeur de la forêt, bien que dans un monde en évolution, étaient de bon augure pour la réussite de la Réserve de biosphère Tawahka d'Assangi proposée.  

Paul House